La nature, encore
un espace de liberté ?

Ce matin en me promenant, j'ai découvert un nouveau
panneau sur les arbres dans les bois près de chez moi.
Au dessus du sempiternel message de bienvenue qui
accueille "fraternellement" le promeneur dans la nature
dès qu'il ose mettre un pied en dehors des chemins,
chemins que celui-ci est censé bien entendu suivre
docilement sans s'en écarter, était donc clouée une
pancarte qui indiquait que le site était sous
vidéo surveillance !
Si je sais malheureusement que des gros dégeulasses
n'ont aucun scrupule à déposer leurs ordures dans la
forêt, que de nombreux promeneurs et sportifs du
dimanche mal éduqués se rendent souvent coupables
de dégradations et que les habitants de la forêt
sont toujours victimes de braconnage, les libertés
dont nous prive cette surveillance omniprésente
est néanmoins largement aussi grave
et délétère à mes yeux !

La nature sous surveillance

La nature, encore
un espace de liberté ?

Suite ... Celle-ci s'est déjà beaucoup trop
généralisée dans les espaces publiques sans que
le citoyen n'ait réellement pu donner son avis et
encore moins son accord.
Et maintenant, c'est dans la nature, ce cocon dans
lequel certains trouvent le réconfort et la force de
continuer à vivre dans cette société brutale,
hyper règlementée et dirigiste que nous sommes
pareillement tracés ... pistés !
Le dernier espace de liberté dans lequel nous pouvions
encore nous évader et prendre un peu de recul par
rapport au monde sale et bruyant qui nous entoure
va t'il nous être volé également ?
Moi aussi je déplore ces actes odieux et je les
condamne, la solution adoptée n'est cependant pas
la bonne. Mettre des machines à la place des hommes,
taper sur l'autre au lieu de lui montrer le chemin,
ne sera jamais la bonne solution.

La nature, dernier espace de liberté

Quoi de neuf
cette année !

Et bien de belles observations à nouveaux et une
rencontre inattendue avec un cerf un peu singulier !
Après un hiver austère et très chiche en observation
pour cause de chasse, le printemps s'est heureusement
montré beaucoup plus généreux.
Grâce à un maginfique cerf qui a pris très tôt ses
quartiers dans un petit bois et un champs de colza à
5 minutes de chez moi, j'ai pu suivre très
régulièrement la pousse de ses bois jusqu'au
mois de juillet. Et plusiers affûts m'ont permis de
compléter mes observations sur le chevreuil avec à la
clef une nouvelle série de clichés sur le combat !
Les déplacements à l'étranger étant compliqués cette
année, c'est à nouveau près de chez moi également
que j'ai suivi le brame dans le respect de la quiétude
des animaux bien entendu.

Voir les photos =>

Velours, le printemps du cerf

Le RIP, moi aussi
je l'ai signé

Un chasseur se serait fait charger par un cerf dans
la meuse et serait dans un état grave !
Je viens de découvrir cette information sur mon fil
d'actualités via un site dédié à la chasse et très
vite après la description des faits, l'auteur du post
charge à son tour les "animalistes" qui se délecteraient
de cette "bonne" nouvelle. En consultant une autre page
de ce site, je tombe ensuite sur une autre charge.
Cette fois-ci, c'est le RIP pour les animaux qui est
critiqué et avec lui tous ceux qui ne pensent
pas comme les chasseurs !
Après une grossière caricature de l'écologie, l'auteur
fini son article en disant que le RIP est tout
bonnement un projet confiscatoire de la nature !
Mais qui en France confisque la nature aux autres,
impose sa vision de la nature au plus grand nombre
et grâce au puissant lobby de la chasse exerce une
véritable dictature au nom des traditions ?

La dictature de la chasse en France

Le brame dans
les Highlands

Face à la difficulté croissante d'observer le brame
près de chez moi dans les forêts du nord de la région
Parisienne et par souci de ménager la quiétude des
animaux pendant cette période cruciale de leur
existence, j'ai décidé dès 2013, de me rendre en
Angleterre pour profiter pleinement de ce
magnifique spectacle de la nature.
Cette année là, dans le parc naturel de Richmond, j'ai
enfin pu vivre le brame en toute serénité et en toute
liberté au milieu même des animaux.

J'y retourne depuis très régulièrement et en octobre
dernier, j'ai même poussé mon périple jusqu'à la
mythique et sauvage ile de Jura en Ecosse pour
découvrir le cerf dans un environnement
fabuleux entre mer et montagnes.

Voir les photos =>

Le brame en Ecosse dans les Highlands

Le rut
du Chevreuil

Cet été, c'est à autre cervidé que j'ai consacré mes
sorties, mes observations et ma plume, le chevreuil.
Fin juillet, j'ai eu la chance pour la deuxième année
consécutive d'assister à un accouplement et cette jolie
scène m'a rapellé que nous étions effectivemet en
pleine période du rut du brocard.

Cela m'a donné envie d'accorder un peu de temps à
ce petit animal trop souvent éclipsé par son grand
cousin le cerf et de raconter une belle histoire
autour de ses amours.
Les affûts que je vais réaliser tout l'été vont pour
mon plus grand bonheur exaucer mes voeux et me
permettre d'assister à des scènes incroyables.
J'espère pouvoir la partager un de ces jours avec vous
dans un magazine si mon article est publié.

Voir les photos =>

Une saison en compagnie du chevreuil

Les étangs de
Commelles

Les étangs de Commelles font parti des sites
naturels de ma région sur lesquels j'aime
régulièrement me retrouver pour me ressourcer.

J'y fait donc de nombreuses photos tout au long de
l'année et à toutes les heures de la journée pour
tenter de capter les différentes ambiances qui
transfigurent le site au fil des saisons et par la
même occasion, observer et suivre l'évolution des
différentes espèces d'oiseaux qui ont colonisé
ses quatre étendues d'eau.

Retrouvez mes photos et un article sur cet endroit
charmant et incontournable du Parc Naturel Oise Pays
de France dans le n°105 de juin 2019 du
magazine Image et Nature.

Voir les photos =>

Les étangs de Commelles dans le PNR Oise - Pays de France

Un soir d'été
pas comme les autres !

Nous sommes au mois de juillet et ce soir je m'installe,
comme je le fais très souvent, dans un affût en lisière
de forêt pour observer la nature. Et vers 21h30, mon
attente va être une nouvelle fois récompensée ! Sur
ma droite, une jolie troupe de sangliers sort du bois.
J'ai à peine le temps cependant de prendre une photo
qu'une déflagration déchire l'air. Un sanglier s'écroule,
se redresse quelques minutes après et disparait dans le
bois. Bizzarement, le reste du groupe ne fuit pas et se
déplace sur ma gauche. Une deuxième déflagration
déchire alors à nouveau l'air et un autre sanglier
s'écroule. Si la plupart des animaux fuient cette fois-ci,
deux sangliers vont rester et veiller près de lui.
Après de très longues minutes, celui-ci, encouragé par
ses deux acolytes, va aussi se relever et regagner
tant bien que mal le bois mais survivront t'ils ?
Quel spectacle affligeant et quel gâchis !
L'idiot qui s'est loupé 2 fois ne s'est pas montré.

La souffrance animale

Orchidées, encore une
saison exceptionnelle !

Après avoir découvert, il y a quelques années
près de chez moi, un site riche d'une douzaine
d'espèces d'orchidées sauvages dans la vallée de
l'Ysieux, mes recherches m'ont permis depuis de
localiser et d'identifier plus d'une dizaine d'espèces
supplémentaires sur différents sites de l'Oise,
du Val d'Oise, de la Seine et Marne
et de province.

Et j'ai enfin réussi à trouver la Dactylorhize
Incarnate qui habite également tout près de chez moi
et que je recherchais depuis des années sans succès !
Il faut dire que contrairement à la majorité des
orchidées qui poussent sur des sols calcaires
(pelouses et sous-bois), celle-ci
préfère les sols humides et acides.

Voir les photos =>

Les orchidées dans le PNR Oise - Pays de France

Exposition : Le renard
et les routiers

Les photos des lauréats de l'édition 2011
des Nature Images Awards sont présentées
du 1er au 22 septembre à la médiathèque
centrale de Perpignan.

Cette exposition s'inscrit dans le
cadre du festival Visa Off qui se tient
en parallèle de Visa pour l'image,
le festival international du
photojournalisme.







Voir les photos =>

Exposition Photos Le renard et les routiers

J'agis pour la
Nature !

Cet été, j'ai consacré plusieurs journées
au nettoyage des chemins de la forêt.
Nous profitons tous en effet des bienfaits de
la nature et nous nous indignons tous des
outrages qui lui sont faits.

Très peu de personnes agissent
concrètement pourtant !

Les imbéciles qui polluent la Terre ayant
encore de beaux jours devant eux, prenons
tous un peu de notre temps et agissons
pour préserver la Nature afin qu'elle reste
cet endroit magique où il fait bon
se ressourcer.

Nettoyage des chemins du bois de Coye

Le chien, le renard
et le loup

C'est le titre d'un article écrit par
Jean-Marc Sergent dans la gazette Wézienne
n°94 de juin 2012 (journal de la commune
de Saint-Witz près de Fosses).

Illustré avec 3 de mes photos de renard, cet
article décrit la place qu'occupe désormais
le rouquin dans notre environnement en
dehors de toute polèmique sur son statut.

Gazette Wézienne n°94 de juin 2012
Rubrique environnement de la gazette Wézienne

Opération "Sauvegarde
des Batraciens"

Chaque année, en février, avant le début de la
migration des crapauds vers leurs lieux
de ponte, les bénévoles de l'APSOM
dressent des barrages le long de certaines
routes pour les aider à traverser
sain et sauf.

Afin de continuer à observer nos petits
amis dans nos forêts, j'ai décidé de
leur donner un coup de main.

Site Internet de l'APSOM
Mise en place de barrages à la Chapelle en Serval

Le renard et les
routiers

Nature Images Awards 2011, mon reportage sur
les renards urbains s'est vu décerné le premier
prix dans la catégorie "histoires d'espèces" au
concours international organisé par le
magazine Terre Sauvage et l'UICN.

Retrouvez mes photos et un article sur les
moeurs de notre ami goupil dans le n°279 de
février 2012 du magazine Terre Sauvage.

www.natureimagesawards.com www.terre-sauvage.com
Concours de photographies Terre Sauvage

Course à la
lumière

Festival de Montier-en-Der 2010, ma photo
de gamètes de mousse alignées et dressées
vers le ciel arrive en finale du célèbre
concours international de photos de nature
dans la catégorie "Histoire de plantes".

Exposée pendant le festival, ma photo sera
ensuite publiée dans le supplément du n°6 du
magazine Nat'Images de décembre-janvier 2010.

www.festiphoto-montier.org www.natimages.com
Concours de photographies de Montier-en-Der

Renardeaux ou le temps
de l’insouciance

En avril 2010, une rencontre inoubliable
avec deux portées de 4 et 3 renardeaux
m’a permis de réaliser un reportage
attendrissant sur leur vie depuis leur
première sortie jusqu’à leur
départ du terrier.

Retrouver cette histoire dans
le n°38 de janvier 2011 du
magazine Image et Nature.

www.image-nature.com
Magazine de photographies Image&Nature